• Le cahier de suivi MS-GS

    Pourquoi un tel cahier ?

    1. Pour gérer les élèves plus rapides.

    2. Pour permettre aux élèves de voir ce qu'ils savent faire ou pas.

    3. Pour m'aider à faire les classeurs de suivi que l'on montre aux parents.

    -------------------------------------------------------------------------------------

    Au début, je me suis dit que c'était un travail long et fastidieux, que ce serait bien mais probablement chronophage pour moi dans la préparation.

    En fait, pas tant que ça, les fiches de suivi (ou brevets) sont collées à la suite. Et surtout elles sont établies en fonction de ce que l'on travaille.

    Je craignais un manque d'autonomie et là, ce sont les élèves qui me réclament le cahier.

    "Maîtresse, on fait quand le cahier de suivi ?"

    "Maîtresse, j'ai pas fini le modèle de la fleur dans les Clics, je peux le faire ?"

    "Maîtresse, je peux faire l'hippopotame de l'alphabet ?"

     

    Bref, dès qu'ils ont terminé un travail, ils savent qu'ils peuvent avancer sur leur fiche de suivi, du coup, on trouve des élèves un peu partout installés avec un puzzle, un modèle de tangram, un jeu de lettres, un jeu sur le PC...

    On utilise tous les possibles des jeux de la classe.

    ------------------------------------------------------------------------------------

    Bilan d'une période : +++

    Les élèves sont autonomes (très pratique quand on n'a pas d'ATSEM), ils savent clairement ce qu'ils peuvent faire et ce qu'ils savent faire. Je ne suis pas déçue de l'expérience.

     

    Rdv à l'issue de la période 4 pour voir si mon ressenti est toujours le même ;)

    Le cahier de suivi MS-GS

     

    ------------------------------------------------------------------------------------

    Les fiches de suivi disponibles sur le blog pour le moment :

     

     

    MS GS MS-GS
    Méli-Mélo (1) Tangram Clics - Clics (n°2)
    Iotobo Pattern Blocks Les bons amis
    Perles Alphabet à trous Carottes alphabétiques
    Méli-Mélo (2) Bâtonnets Informatique : Chasse pastilles
    Pâte à modeler

     Pyramide Cirque

    (chez Laurène, lien vers son

    article sur les brevets)

    Informatique : Puzzles de Zébulon
       Cubes couleurs Puzzles
       Topologie  La chambre de Léa Niv 1 et 2
      Le jeu du pommier  Mosaïques
         

     

     **************************************************************************************

    Cette année, j'ai fait avec ce qui restait dans mes armoires donc cahier d'essais et des protège-cahiers récupérés. L'an prochain, si je conserve les maternelles, j'opterai pour des cahiers en polypropylène.

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Mars à 15:41

    bonjour , je suis actuellement en cm2 et j'hésite à prendre un ce2 ou une gs l'année prochaine, je dois dire qu'avec votre site, vous me donnez vraiment envie de prendre une gs. Comment mettez vous en place le ateliers en français et en math ? je ne trouve pas la période 1 en écriture pour les grandes sections?  merci bcp pour ce site et vos réponses 

    à très bientôt 

    2
    Jeudi 16 Mars à 11:35

    Bonjour

    Votre question est très vaste.

    Alors les ateliers de maths sont pour la plupart à base de jeux. Dans les animations sur les programmes, on nous a clairement fait comprendre que l'utilisation de fiches papier était à minimiser. Donc j'ai de moins en moins de photocopies à faire. J'utilise beaucoup les jeux de la classe (d'où l'importance de ce cahier de suivi en classe) : chaque jeux est utilisé dans tous les possibles (les attrimaths ont servi pour les algorithmes ; pour les reproduction plane, pour le travail sur les formes géométriques et servira sur une approche de la symétrie ; les blocs logiques ont servi à découvrir les formes, à trier mais aussi à réaliser des montages). La mosaïque sert au repérage sur quadrillage. Le jeu des clics sert en GS à réaliser des modèles en 2D puis en 3D en suivant une notice. Beaucoup de puzzles aussi avec un nombre de pièces croissant.

    Il en est de même pour le français : beaucoup de jeux phono (compter les syllabes, les rimes, les attaques, les fusions, rébus, loto divers...) pour la découverte des sons, on passe par une phase orale en regroupement puis les jeux du livre Retz (jeux de sons et de lecture GS-CP), Luccia propose des adaptations de ces jeux ; idem chez Nonete.

    Pour l'écriture, en période 1, nous avons revu l'écriture des lettres capitales et réalisé un gros travail sur le prénom. Ensuite nous avons attaqué les correspondances capitales/scriptes par divers jeux (le jeu du pommier chez Sagebooker ; le mémory des lettres (chez Laurene) ; l'alphabet à trous (sur une contribution de la Petite souris).

    Je suis seule dans ma classe, je n'ai pas d'ATSEM mais tous les jours, il y a un atelier graphisme, peinture ou arts. La première période (sept/oct) a servi à développer pour beaucoup l'autonomie des élèves. J'ai mis beaucoup de temps à les rendre très très autonomes, mais je ne regrette pas car c'est un gain de temps maintenant.

    Pendant les vacances, je compile mes prép dans des tableaux et je n'ai plus qu'à faire mon semainier pendant la période. J'ai commencé à travailler ainsi depuis 7 ans, et je gagne en efficacité.

    Après personnellement, je ne sais pas encore quels seront mes niveaux l'an prochain.

    J'espère avoir pu t'aider.

    Bonne journée

    LocaZil

    3
    Jeudi 16 Mars à 12:56

    merci bcp pour toutes ses réponses, c 'est vraiment, vraiment gentil de prendre du temps pour me répondre

    auriez vous des exemples de semainier que je vois comment ça marche (mail : anatrento@yahoo.fr)

    donc si je récapitule en math : vous faites un atelier qui suit la progression du livre acces et des ateliers autonomes basés sur les jeux de la classe?

    La littérature vous en faites qu'en collectif en langage oral?

    pour le cahier de suivi, il y en a un par élève j'imagine ? 

    vous qui avez fait plusieurs niveaux, quels sont les points positifs et négatifs de la gs par rapport au primaire

    MERCI et désolé pour toutes ses questions, mais c'est un monde si différent d'un CM2 que je suis bien paniquée

    4
    Jeudi 16 Mars à 13:34

    En maths, oui c'est cela, je n'ai pas de créneaux à proprement parler consacré à tel ou tel domaine. La maternelle apporte une certaine liberté. On rebondit facilement sur les événements du quotidien. Par exemple, une élève revient de vacances avec une boîte contenant des graines, des cailloux, des feuilles. C'est l'occasion de travailler sur la germination. On se demande ce qu'est une graine ? J'avais plusieurs gobelets expériences en classe. Certains ont germé, les cailloux non. C'était sur le moment.

    En littérature, j'ai cette année un projet commun à toute la maternelle de mon école sur les contes traditionnels. Donc on en lit beaucoup, il y a des ateliers de langage sur ces contes. Le "j'ai ... qui a..." se prête bien à ce travail, on vérifie la mémoire des personnages. En atelier ou groupe restreint, on modifie les contes. C'est aussi l'occasion de travail sur les titres des albums (beaucoup sur la correspondance alphabétique). Je travaille beaucoup sur les lettres en m'inspirant de Montessori quand on écrit la lettre, on émet le son qu'elle produit.

    Pour le cahier de suivi, oui c'est un cahier par élève, chacun le gère à son rythme. Les rouges pour les GS, les violets pour les MS. Les prénoms sont écrits sur l'étiquette devant en scriptes pour les MS et en cursives pour les GS. J'ai opté pour un tablier à grande poche en classe, dedans se trouve, une crayon de couleur, un crayon de bois, un stylo et le tampon dateur. Nous avons des temps fixes pour avancer dans le cahier dans l'emploi du temps. Le lundi et jeudi avant et après la récréation de l'après midi et le mardi et vendredi de 11h15 à 11h40. Les élèves choisissant le domaine qu'ils veulent travailler, c'est plus pratique. De plus, ils ont le droit de s'installer au sol pour certains jeux (j'ai un puzzle géant de 24 pièces qui nécessite un grand espace donc s'installer au sol prend tout son sens).

    Les points positifs de la GS : La curiosité (expériences, Eps, cuisine, littérature...) ; le contact avec les parents plus faciles (car on les voit à chaque sortie ou presque) ; la possibilité de favoriser tel ou tel domaine dans l'année (mais ça c'est la maternelle en général).

    Les points négatifs de la GS : le manque d'autonomie s'il n'est pas travaillé (je sais que les futurs GS seront autonomes), le cahier de suivi institutionnel (trop vague mais valable pour tous ceux qui ont de la maternelle, trop flou), le fait d'avoir à réaliser un bilan précis sur un document précis pour donner aux collègues de CP.

     

    5
    Jeudi 16 Mars à 13:35

    Ayant fait du CM, du CE et du CP, le + de la GS, c'est surtout le temps de correction en moins. L'an dernier avec CP-CE1-CE2, j'avais l'impression de faire des corrections au km. Là je travaille différemment. En maternelle, il y a plus de préparations matérielles en amont.

    On travaille autant, mais différemment en fait.

    6
    Jeudi 16 Mars à 13:51

    merci pour toutes ces informations. j'ai encore quelques semaines pour me décider mais en tout cas merci bcp pour votre gentillesse, vote réactivité dans les réponses

    bonne journée  

    7
    Jeudi 16 Mars à 17:32

    auriez vous un exemple de semainier ? merci d'avance 

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter